Association de malfaiteurs : Mve Me. et Ngoma E. falsificateurs

Écroués le 27 septembre à la prison centrale de Libreville. Usage de faux cachets.

Selon le rapport d'enquête, le responsable de cette administration sous tutelle du ministère des Transports aurait constaté des irrégularités sur certains documents soumis par le chef de service incriminé. Des tampons non-homologués auraient été appliqués par l'intéressé au bas des cartes grises, permis de conduire et autres licences de transport.

Il s'agit de Michel Mve Me. (45 ans), chef de service technique et informatique au Centre national d'édition et de délivrance des documents de transport (Cnedt), et Ngoma E. (34 ans), agent à la direction générale des Transports terrestres.

Appelé à s'expliquer sur ces manquements, Michel Mve Me. reconnaît les faits. Il dévoile aussi l'identité de son complice, Ngoma E. C'est à la suite de ces aveux que le directeur des Transports va saisir les enquêteurs pour l'ouverture d'une information judiciaire. Celle-ci permettra l'arrestation de Claude Aw. M., ressortissant togolais. Son rôle consistait à récupérer les dossiers des personnes désireuses de se faire établir des documents administratifs. Il a été appréhendé avec quelques 200 dossiers. (Paru le 30/9/2016)


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.