Accusé de vol : il est torturé à mort par un officier de police | Justice & Faits divers au Gabon | L'UNION | L'actualité du Gabon

Accusé de vol : il est torturé à mort par un officier de police

Un ressortissant burkinabé, Issouf Bonca, 30 ans, gardien dans un domicile privé, a trouvé la mort suite à la torture physique que lui a infligée le capitaine de police Théreance Afounouna, dans son bureau au commissariat central de Franceville, alors qu'il n'était même pas dans l'exercice de ses fonctions. Constatant que la victime ne réagissait plus à ses violences, le capitaine a tenté de le refiler entre les mains de ses collègues de la police judiciaire.

Malheureusement pour lui, ces derniers ont refusé et lui ont conseillé de le conduire dans une unité sanitaire. Ce qu'il a fait. Mais le décès du Burkinabé a été constaté par la suite.

Le procureur de la République près le tribunal de première instance de Franceville, Gilbert Mbarangolo, a clarifié, au cours d'un point de presse, la situation et a rassuré l'opinion quant à l'interpellation du policier Afounouna, conformément à la loi : « Il semble que le 6 mars 2017 à 15 heures, un vol aurait été commis au domicile d'une tierce personne, qui serait apparenté au capitaine de police Théreance Afounouna, en service au commissariat central de Franceville. Muni de cette information, ce dernier a procédé à l'interpellation du gardien des lieux, un sujet burkinabé, nommé Issouf Bonca. Interpellé, il le conduira à l'unité où, selon les témoignages, il va exercer sur lui des actes de violence. »

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.