Omnisports : à la découverte du futur palais des sports | Gabon sport | L'UNION | L'actualité du Gabon

Omnisports : à la découverte du futur palais des sports

Le chantier du palais des sports de Libreville et le club équestre ''Cavaliers du Gabon" ont constitué hier les deux premiers rendez-vous d'un début de semaine très chargé pour le ministre de la Jeunesse des Sports, des Loisirs et du Tourisme, Mathias Otounga Ossibadjouo.

Le compte à rebours de la 23e édition de Coupe d'Afrique des nations de handball pointant à l'horizon, c'est donc vers le site de construction de l'enceinte qui accueillera le rendez-vous continental en janvier 2018, que s'est dirigé en priorité le patron du département des sports.

Non seulement pour découvrir le chantier, mais aussi pour apprendre, via le rapport de la mission de maîtrise d’œuvre déléguée, de contrôle et de surveillance des travaux assurée par la Société nouvelle générale d'études (SNGE), que l'avancement général du chantier est estimé à 40%, au 11 septembre 2017.

Plus de deux mois après la visite d'une mission de la Confédération africaine de handball (Cahb) qui, conduite par son président, le Béninois Mansourou Aremou, avait laissé (le 29 juin dernier) la précédente estimation officielle à 18%, des travaux débutés le 13 avril 2017 par l'entreprise adjudicataire (NDLR : China Stade Construction Engeneering Corp Limited).

Avant d'aboutir à la salle de 5358 places assises et au cadre extérieur qui va avec, il reste encore beaucoup de travail.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.