Prétendue démission du gouvernement d'ouverture : Bruno Ben Moubamba réagit

En lieu et place du vice-Premier ministre, ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat social et du Logement, Bruno Ben Moubamba, c'est son chef de cabinet, Rodrigue Maïssa Nkoma, qui a animé, hier, un point-presse à l'auditorium dudit ministère.

A l'ordre du jour, l'attachement du vice-Premier ministre à la politique du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba. Tout comme il a également apporté des éclaircissements sur la rumeur faisant état de la prétendue démission du gouvernement d'ouverture de son patron. Une rumeur largement relayée sur les réseaux sociaux toute la journée du lundi.

Pour Rodrigue Maïssa Nkoma, le vice-Premier ministre, en toute âme et conscience a choisi de travailler pour le Gabon. De ce fait, il a répondu favorablement à l'appel du président de la République en intégrant le gouvernement d'ouverture. " Il réaffirme donc son engagement à ses côtés et à sa politique", a indiqué l'orateur. Quant à la prétendue démission du patron de l'Habitat, son collaborateur a dit : " Bruno Ben Moubamba n'y a jamais songé. Il reste et demeure membre du gouvernement d'ouverture. Il le demeurera aussi longtemps qu'il détiendra la confiance du chef du gouvernement et du président de la République".

AEE

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.