Majorité/BDC : Guy-Christian Mavioga revient à la charge | Gabon politique | L'UNION | L'actualité du Gabon

Majorité/BDC : Guy-Christian Mavioga revient à la charge

Le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), après sa sortie contre le Parti démocratique gabonais (PDG), il y a près d'un mois, s’en est également pris au gouvernement en le traitant de ''saboteur'' de l'action du chef de l’Etat.

LA guerre déclarée le 16 octobre dernier par Guy-Christian Mavioga, au PDG, est loin d’être terminée. Samedi dernier, le secrétaire exécutif du BDC est revenu à la charge en soutenant, devant la presse nationale et internationale, qu’avec le Parti démocratique gabonais, le chef de l’Etat ne réussira jamais à faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025.

Aussi s’en est-il pris à l’équipe gouvernementale "Issoze Ngondet II", la qualifiant en ces termes : ''Un tabac de même pipe.'" Il s'est ainsi fendu de cette déclaration : « Le gouvernement-PDG rame contre Ali Bongo Ondimba (…). Tout le monde sait que tous les complots contre Ali Bongo Ondimba viennent du gouvernement-PDG. »

Le leader du BDC dénonce, tour à tour, « la signature d’un contrat avec la communauté internationale pour venir semer le trouble, la confusion et le doute dans la conscience des Gabonais, lors de la dernière élection présidentielle d’août 2016 », ainsi que « les accréditations fournies à la presse internationale pour venir couvrir le dernier scrutin présidentiel et nous insulter à volonté », sans oublier « l’invitation de la Cour pénale internationale (CPI) au Gabon pour foutre davantage le bordel et diviser le Gabon ».



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.