SOGARA : Entretien avec le directeur général | Gabon économie | L'UNION | L'actualité du Gabon

SOGARA : Entretien avec le directeur général

A l’instar de la quasi-totalité des entreprises du secteur pétrolier, la Sogara subit également les contrecoups de la chute des cours du brut auxquels il faut associer les retards de paiement de ses clients.

L’Union. D’après la note de conjoncture de la direction générale de l’Economie, la Sogara se porte plutôt bien en ce début d’année 2017, avec des bénéfices en hausse malgré la crise…Comment expliquez-vous cette bonne santé ?

 

Pierre Reteno N’Diaye : La Sogara n’a pas fait de bénéfices en 2016. Par contre, nous avons réalisé de très bons résultats sur le plan technique et en matière HSE (Hygiène, Sécurité Environnement). Pour être plus précis, nous avons réalisé un record historique de production à 1.025.000 tonnes et la meilleure performance HSE de ces 10 dernières années. Malgré ces résultats très encourageants, peut-on envisager l’avenir avec sérénité ? En partie, car l’augmentation du traitement et l’amélioration de la sécurité constituent des paramètres de progrès de notre outil de production, mais qui ne se traduisent pas en gains financiers. En effet, d’autres éléments, à savoir la valorisation de notre production et la maîtrise de nos coûts demeurent des obstacles importants pour l’atteinte de nos objectifs économiques. Un exemple pour illustrer cette réalité, c'est la perte de valeur (40%) de notre Résidu atmosphérique (Rat), principal produit d’exportation, du fait de la conjoncture économique. Je précise que ce produit représente 57% en volume de la production quotidienne de la Sogara. Pour les cinq premiers mois de 2017, au niveau de l’usine, les performances sont plutôt bonnes et encourageantes, notamment au niveau de la production.

Quant au niveau de notre trésorerie, nous connaissons une tension, due essentiellement à des retards de paiement de clients. Nous avons bon espoir de la résolution, dans les meilleurs délais, de ce problème qui impacte négativement notre fonctionnement.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.