Secteur minier : Valorisation des ressources minières | Gabon économie | L'UNION | L'actualité du Gabon

Secteur minier : Valorisation des ressources minières

Le gouvernement est disposé à donner un coup de pouce à la Société équatoriale des mines (SEM). Des moyens suffisants et une autonomie financière sont indispensables au développement des investissements.

Lors de cette séance de travail avec les responsables de la Société équatoriale des mines, le ministre des Mines, Christian Magnagna, a réaffirmé la détermination du gouvernement à s’appuyer sur la SEM pour développer et valoriser nos ressources minières. Au regard de la situation qui lui a été exposée par le directeur général de la SEM, Fabrice Nze Bekale, le ministre a compris la nécessité de doter la société de moyens suffisants et d'une autonomie financière.

Mais il faudra aussi ouvrir de nouveaux chantiers, comme Belinga et Maboumine. En outre, Christian Magnagna sait que l’attractivité de notre secteur minier demande que le Gabon se dote d’une loi garantissant aux investisseurs la sécurité des titres miniers, et la possibilité d’exploiter les gisements découverts. Autre mesure prioritaire, le cadastre minier, dont le rôle sera de garantir aux investisseurs la transparence dans le mode d’attribution et la sécurité des titres.


Willy Ndong


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.