A la lumière de la Constitution : "La femme a droit au même traitement que l'homme" | Gabon Culture & Société | L'UNION | L'actualité du Gabon

A la lumière de la Constitution : "La femme a droit au même traitement que l'homme"

C'est l'essentiel du message que les femmes membres du Regroupement des organisations féminines gabonaises (Rofec) ont adressé hier à la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo.

A l'occasion de la journée nationale de la femme célébrée lundi 17 avril 2017, les femmes membres du Rofeg ont rencontré, à sa résidence, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, à qui elles ont rendu un hommage.

Cette rencontre à la fois festive et réflexive a donné l'occasion aux femmes du Rofeg de présenter un plaidoyer à leur mère et sœur, Mme Mborantsuo. Elles ont demandé à la présidente de cette haute juridiction de faire appliquer certaines lois liées aux droits de la femme dont l'effectivité traîne encore au Gabon.

Selon Pierrete Oyane Nzue, membre du Rofec, plusieurs textes juridiques et certains actes posés par la société maintiennent la discrimination de la femme. « Nous interpellons le constituant gabonais pour faire appliquer l'article 2, alinéa 2 de la Constitution, qui dispose que la République gabonaise assure l'égalité de tous les citoyens devant la loi, sans distinction d'origine, de race, de sexe, d'opinion ou de religion. Cette disposition n'a jamais été traduite dans les faits en dépit des discours et des mesures politiques sur la prise en compte des femmes », a-t-elle plaidé.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.