Le blog de rodrigue.ndong | L'UNION | L'actualité du Gabon

La Chine, plus que jamais, est désormais le moteur de la croissance économique mondiale. Parler aujourd'hui le mandarin est devenu incontournable pour entreprendre les affaires en Chine, premier partenaire économique et commerciale du Gabon. Aux États-Unis, le mandarin est la première langue étrangère enseignée dans les universités. Les autorités rectorales de l'Université Omar-Bongo l'ont compris : un Institut Confucius ouvrira ses portes le 16 septembre 2018 à Libreville pour, entre autres, enseigner cette incontournable langue des affaires. M. Wu Chunfeng, le nouveau directeur de cet institut nous parle de cette initiative, les perspectives et les intérêts économique, culturel et politique.

Le chef de l'Etat a visité hier, au port d’Owendo, la 28e Flotte d’escorte de la marine chinoise, conduite par le capitaine de vaisseau supérieur Wu Dongzhu et le vice-amiral Guo Hongwei. L’entretien, à bord de la frégate, avec ces deux autorités militaires chinoises a été l’occasion d’un tour d’horizon sur la coopération multisectorielle et la relation d’amitié entamée depuis plus de quatre décennies avec la Chine.

L’Agence française de développement (AFD), à travers le "Projet éléphant Gabon", a validé la proposition de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) visant à mettre en place plusieurs clôtures électriques dans la zone du projet (parcs nationaux du nord-est du Gabon), afin de protéger les parcelles agricoles villageoises contre les dégâts occasionnés par les pachydermes.

Par le biais d'Estelle-Flore Angangou, une de ses porte-parole, le Parti démocratique gabonais (PDG) a appelé, vendredi 15 juin dernier, l'ensemble de ses militants et sympathisants à aller massivement se faire enrôler, après le lancement de l'opération de révision de la liste électorale sur toute l'étendue du territoire national. Notamment les " jeunes camarades ayant 18 ans révolus en 2018, tous ceux qui ne se sont jamais fait inscrire et les camarades désireux de changer de lieux de votes ou de résidence".

De plus en plus de jeunes se plaisent dans les métiers du numérique. L'explosion de ce secteur fait que d'ici quelques années, il pourra sans doute se nationaliser. Cette attirance pour cette technologie, expliquent certains, trouve son fondement dans la facilité de s'y lancer. Nul besoin de gros moyens. Mais, ces ''petits'' peuvent-ils tenir tête aux géants du secteur?

Prévue d'abord en mars, c'est finalement jeudi dernier que l'opération de pose de vignettes pour les taxis de la commune d'Akanda a été lancée. A la faveur d'une cérémonie à laquelle prenaient part les membres du conseil municipal d'Akanda et les responsables d'Airtel Gabon.

Pages